La diététique ... sans contrainte ... sans complexe !

Repas de fêtes : quoi choisir ?

Les périodes de fêtes sont souvent aussi attendues que redoutées, apportant à la fois leur dose de stress et de magie. C'est l'occasion de se faire plaisir et de passer un moment convivial, tout cela autour d'un bon repas. Mais pour que le repas reste festif et ne tourne pas à l'orgie d'alcool, de matières grasses et de sucres, (excès que l'on s'empressera de regretter amèrement les jours suivants !) il convient de se préparer quelque peu.

Si vous êtes invité, le mieux est d'anticiper les plats et amuse-bouche susceptibles d'être proposés, afin de ne pas vous laisser tenter outre mesure et de choisir ceux qu'il faut.

Si vous recevez et préparez le menu, c'est beaucoup plus simple de choisir les plats et leur mode de préparation.

Dans tous les cas, les conseils restent identiques. Voici quelques indications d'aliments et comportements à privilégier :

- à l'apéritif, prenez plutôt un petit verre d'alcool et/ou du jus de tomate ou jus de fruits (pamplemousse, orange...) accompagné de quelques crudités (tomates cerise, batônnets de carottes/concombre, radis, chou-fleur.... avec une sauce au yaourt, ou du houmous par exemple) ou d'un mélange de quelques graines oléagineuses non salées (pistaches, amandes, noisettes, noix de cajou...).

- tournez-vous plutôt vers du poisson (maigre ou gras) ou des fruits de mer (plateaux, d'huîtres, langoustines, crevettes, bulots.... en limitant la mayonnaise -maison de préférence - à 1 ou 2 c. à café), plutôt que vers des viandes. Si viandes il y a, on choisira les plus "maigres": pintade, dinde, poule, pigeon, jarret de boeuf ou de veau; sachant que le chapon, les magrets et confits de canard et d'oie restent des viandes plutôt "grasses".

- si le foie gras est proposé, on n'en prendra qu'une tranche fine, avec éventuellement une tranche de toast de pain complet.

- evitez les produits de la mer préparés (rillettes ou terrine de saumon/sardines, le surimi....), les charcuteries (rillettes, gratons....) : optez plutôt pour quelques tranches de saumon ou truite fumé(e) ou du boudin noir, accompagné par exemple d'une compote de pommes-châtaignes maison.

- n'oubliez pas les légumes ! Ils accompagneront parfaitement votre plat principal.

- accompagnez votre repas de pain complet ou équivalent (aux graines, à l'épeautre, au sésame....). Petit rappel : les chataîgnes (ou marrons) sont des féculents ! Evitez  d'en rajouter au cours du repas (purée de pomme de terre, pain en quantité avec le fromage....).

- n'hésitez pas à accompagner votre repas d'1 ou 2 verres de vin rouge ! Riche en polyphénols et tanins, il est bénéfique pour la santé, si consommé avec modération.

- sachez que l'association des mets gras (matières grasses animales, par exemple les fromages) et sucrés (confits d'oignons, chutney de figues, fruits séchés...), particulièrement en quantité, est un apport massif d'énergie pour l'organisme, qui n'aura d'autre solution que de le stocker sous forme de graisse.

- favorisez les cuissons à l'huile d'olive en évitant celles au beurre (qui se dégrade à la chaleur et dégage des composés nocifs).

- En dessert, en guise de bûche, on peut plutôt opter pour : une compotée maison de fruits ou une salade de fruits de saison avec 1 boule de sorbet ou une tarte aux pommes-cannelle et 1 boule de sorbet ou une entremet au chocolat noir....

Evidemment, on évitera d'une manière générale les quantités importantes, de cumuler les matières grasses (tartines de pain beurré + foie gras + mayonnaise + sauce au beurre + fromage + bûche...), les produits sucrés et féculents (toasts + marrons + confit d'oignon ou chutney de figues + pain en quantité + bûche ou crème glacée + marrons glacés et/ou chocolat....) et les protéines animales (plateaux de fruits de mer + foie gras + pintade ou chapon + fromages + bûche ou mousse au lait).

Il est tout à fait possible de se faire plaisir, sans excès, en goûtant de tout et en petite quantité.

       

   Bonnes fêtes !