La diététique ... sans contrainte ... sans complexe !

La figue (produit du mois d'août)

La figue

Présentation/Caractéristiques

La figue, issue du figuier, se présente en forme de poire, de plus ou moins petite taille et arborant une peau extérieure assez fine. Elle renferme une pulpe très juteuse, à la saveur sucrée, et riche en petites graines, appelés akènes, qui croquent sous la dent et en font sa spécificité. Il existe plusieurs variétés de figues, que l'on distingue par leur couleur : les jaunes, les blanches, les violettes (certainement les plus connues).  Très mûre, elle peut être assez molle : c'est un produit fragile à manipuler avec le plus grand soin.

Il s'agit d'un des fruit les plus anciennement connus et utilisés en cuisine comme en médecine, où on exploite toutes les parties de l'arbre (feuilles, bourgeon, fruit, écorce...). Les textes bibliques sont les premiers à en faire mention. Il est ensuite employé au quotidien dans l'Antiquité (cuisine, cosmétique, médecine...) : on avait d'ailleurs coutume à cette époque d'engraisser les foies des oies avec des figues, et nommés ficatum. Le terme actuel de figue est ainsi un dérivé du nom latin designant le "foie", c'est dire la symbolique qu'on lui prête et son influence sur la santé.

Saison/Récolte/Culture

A l'origine, le figuier  provient d'Asie du Sud-ouest mais il s'est implanté par la suite dans tout le Bassin méditerranéen, s'adaptant parfaitement à son climat chaud et sec. C'est un arbre résistant à la chaleur nécessitant peu d'entretien. Il a besoin d'un ensoleillement permanent et apprécie particulièrement les terres rocheuses et rocailleuses.

Sa saison de prédilection est bien entendu l'été: on la trouve sur les étals dès le mois de juillet jusqu'au début de l'automne (octobre).

Au niveau mondial, ce sont les pays du Moyen-Orient qui produisent le plus de figues, la Turquie en tête puis, l'Italie et la Grèce vienent ensuite. La France aussi produit une quantité importante de figue, notamment dans le sud-est (le Var, les Bouches-du-Rhône, les Alpes-Maritimes) et en Languedoc-Roussillon.

Propriétés

Ce fruit a des propriétés laxatives reconnues. Il est digeste et particulièrement nutritif sous sa forme séchée puis réhydratée,  ainsi que diurétique, sous sa forme fraîche. La figue a aussi des vertus anti-inflammatoires et protectrice du systèmes cardio-vasculaire (diminuant le taux de cholestérol et l'hypertension artérielle)..

Le bourgeon de figuier est utilisé en phytothérapie (gemmothérapie). Son extrait est indiqué en cas de troubles digestifs : il est très efficace contre les douleurs et pathologies gastriques (ulcères, hernies, gastrites, colites également), régule les comportements alimentaires (boulimies) et l'appétit. Agissant sur la sphère émotionnelle, il s'avère aussi très efficace en cas de troubles psychiques et nerveux :  c'est un puissant calmant qui apaise les angoisses et aide à réduire l'anxiété, voire certains états dépressifs. Il a enfin une action sur le système cardio-vasculaire et circulatoire en diminuant les palpitations et en contribuant à réduire la formation d'athéromes.

Valeurs nutritionnelles et nutritives

La figue est un fruit assez sucré, bien que sa teneur en glucides simples soit à peine plus élevée que celle d'un autre fruit. De même que les fruits en général, son apport calorique est déterminé en quasi totalité par cette quantité de glucides, étant donné sa quasi absence de lipides et de protéines. Riche en eau, la figue fraîche est hydratante et désaltérante.

Elle possède une quantité de fibres modérée mais dont la qualité est appréciable, de type à la fois soluble et insoluble, ce qui explique son action naturellement laxative. Elle accélère en douceur  le transit et contribue à maintenir l'équilibre de la flore intestinale.

Elle contient du bêta-carotène, vitamine A végétale à l'action antioxydante, anti-inflammatoire et essentielle au fonctionnement rétinien, au maintien osseux et au renouvellement cellulaire. Elle apporte également du potassium, un peu de calcium et de magnésium, ainsi que de la vitamine B9. A noter sa teneur en vitamine K, qui favorise la coagulation sanguine, sa consommation reste à modérer en cas de traitements sous anti coagulants. Elle apporte enfin des vitamines B en quantité assez faible mais qui permet de complémenter les besoins journaliers.

La figue est une excellente source d'antioxydants, que l'on peut deviner du fait de sa couleur pourpre : outre le bêta-carotène, on retrouve des polyphénols, de la lutéine, du lycopène... Ils agissent en synergie, ce qui fait de ce fruit un vrai cocktail d'agents protecteurs de l'oxydation cellulaire (responsables du vieillissement prématuré et notamment du développement de certaines maladies dégénératives).

La figue séchée, du fait de sa dessication, est un petit concentré de nutriments (sucres mais aussi vitamines, minéraux, oligo-éléments et fibres). Contrairement à une idée reçue, elle n'est pas plus calorique que son alter-égo fraîche, mais elle pèse simplement moins lourd sans son eau de constitution (1 figue sèche = 15-20g contre 50-60g pour une fraîche). Elle a ce qu'on appelle une bonne densité énergétique : beaucoup de nutriments apportés sous un faible volume.

Emploi en cuisine

Pratique à emporter et bénéficiant d'une durée de conservation longue, c'est l'alliée parfaite des en-cas pris sur le pouce (activité sportive, collation d'après-midi...).

En cuisine, la figue (fraîche ou séchée) se prête parfaitement au mélange sucré-salé, dans une préparation à base de viande par exemple, ou en chutney accompagnant un plat principal. Elle se marie également très bien avec le fromage frais (bûche de chèvre, féta...). On peut en agrémenter une salade de crudités (avec des betteraves, des carottes râpées, des tranches de pastèques...); ou bien sûr tout simplement être utilisée en dessert (compote, smoothie, tarte, pâte à tartiner sur du pain ou des crêpes....).

Afin d'assimiler au mieux son bêta-carotène, il est conseillé de la consommer avec un peu de matières grasses (vinaigrette, fromage, graines oléagineuses, chocolat noir....).

 

La recette du mois : Tian de légumes aux figues et chèvre frais (pour 2 pers.)

Ingrédients : 4 ou 5 figues fraîches - 2 carottes- 2 tomates (variété ancienne si possible) - 1 aubergine - 50g fromage de chèvre - 3 ou 4 gousses d'ail (selon les goûts) - 2 c. à soupe d'huile d'olive vierge-extra - 1 c. à soupe de miel - 1 c. à soupe de vinaigre de cidre - 1/2 verre de bouillon de légumes - Paprika/Cumin/Cardamome/Cannelle en poudre - 1 c. à soupe de poudre d'amandes -(facultatif) - Herbes de Provence - Sel marin on raffiné - Poivre

Etapes : Laver et découper les figues et les légumes en tranches régulières. Préchauffer le four à 180 °C. Huiler un plat à gratin avec 1/2 gousse d'ail. Y disposer en alternance les rondelles de légumes, de figues et le fromage  de chèvre en morceaux puis y insérer enfin les gousses d'ail préalablement épluchées et dégermées. Dans un bol à part, bien mélanger l'huile d'olive, le miel, le vinaigre de cidre et le bouillon avec les épices en poudre, le sel et le poivre, puis en arroser le contenu du plat à gratin. Parsemer d'herbes de Provence et éventuellement de poudre d'amandes. Enfourner pendant 45 mn environ, en couvrant de papier sulfurisé ou d'un couvercle (temps de cuisson variable selon les fours : à vérifier et surveiller régulièrement).

 

Références :

J. Valnet, Se soigner par les fruits, les légumes et les céréales, Ed. Le Livre de Poche

P. Andrianne, La gemmothérapie, Ed. Amyris

J.M Cohen, Les 250 aliments santé et minceur, Ed. First

A. Lefief-Delcourt, Ma Bible des aliments soigneurs, Ed. Leducs

P. Bargis, Le grand livre des aliments santé, Ed. Eyrolles

https://www.lesfruitsetlegumesfrais.com

Vous pouvez également consulter les articles des mois précédents dans la rubrique des "historiques".

 

 

Figues ouvertes 2