La diététique ... sans contrainte ... sans complexe !

La noix de pécan (produit du mois de mars)

La noix de pécan

Présentation/Caractéristiques

La noix de pécan, ou "pacane", est le fruit issu du pacanier, arbre originaire du Mexique et d'Amérique du Nord. Son introduction en Europe s'effectue au XIXe siècle.

La noix de pécan, faisant partie des fruits à coques ou oléagineux, se présente donc dans une coque dure et épaisse, de forme oblongue. Elle doit être décortiquée afin de récupérer l'amande intérieure, seule partie comestible. Cette amande est physiquement proche de la noix, constituée de deux hémisphères rapprochés (ressemblant à un cerveau) et de couleur brun foncé.

Production/Récolte

Le pacanier a besoin de chaleur et d'ensoleillement pour produire des noix, bien qu'il s'accommode aussi des périodes hivernales. C'est un arbre assez résistant, se contentant de sols variables. La récolte s'effectue en automne, mais la noix de pécan bénéficie d'une longue conservation (liée à sa teneur élevée en matières grasses) et se consomme donc toute l'année.

Les Etats-Unis et le Mexique sont les principaux producteurs de noix de pécan. D'autres pays (Australie, Israël et Sud de la France) en produisent aussi mais cela reste anecdotique.

Valeurs nutritionnelles et nutritives

La noix de pécan est un des fruits à coques le plus riche en matières grasses (avec les noix du brésil et de Macadamia), et possède donc des taux de protéines et de glucides assez faibles. En cela, elle reste assez calorique et à compter dans son apport journalier. Mais la qualité de ces lipides est intéressante car ils sont essentiellement constitués d'acides gras mono-insaturés, (les mêmes que l'on retrouve dans l'olive et l'avocat). Ils sont reconnus pour leur effet protecteur du système cardio-vasculaire (baisse du taux de cholesterol et de l'hypertension artérielle, prévention des infartus, des thromboses....et autres maladies liées à des caillots sanguins). Des études ont montré qu'une consommation quotidienne de noix de pécan faisait baisser le "mauvais cholestérol" (le LDL) et augmentait le "bon" (HDL). La noix de pécan possède par ailleurs peu d'acides gras saturés et aucun cholestérol. Autre atout : elle contient des oméga-3, qui sont des acides gras essentiels non fabriqués par l'organisme et indispensables au fonctionnement métabolique général et particulièrement neurologique. Une grande majorité de la population en est carencée. Après la noix, c'est le fruit à coque qui en apporte le plus (même si cette teneur est bien moindre).

La noix de pécan possède également des phytostérols, molécules d'origine végétale et à la structure chimique similaire au cholestérol, mais dont l'impact sur le taux de cholestérol serait au contraire bénéfique.

La noix de pécan est aussi une bonne source de minéraux (magnésium, potassium, calcium) mais surtout d'oligo-éléments ( fer, sélénium, zinc, iode, cuivre, manganèse), ainsi que de la vitamine E (antioxydante), des vitamines du groupe B (notamment B3 et B9) et un peu de bêta-carotène (vitamine A végétale aux propriétés antioxydantes). Ce fruit à coque est donc très reminéralisant.

A cela s'ajoute une teneur en fibres non négligeable, qui favorise le transit intestinal, et joue aussi sur la prévention des maladies métaboliques, (obésité, diabète, hypercholestérolémie...).

La noix de pécan contient enfin beaucoup de molécules antioxydantes : en plus de la vitamine E, du bêta-carotène et des oligo-éléments, on retrouve de de nombreux composés phénoliques, notamment des proanthocyanines, qui permettent de diminuer la production de radicaux libres et donc de ralentir le vieillissement prématuré des cellules.  En cela, la noix de pécan fait partie des aliments (et même le premier des fruits à coques) dont l'indice ORAC est le plus élevé.

Il ne faut donc pas se fier à son apport calorique conséquent, car la noix de pécan reste un aliment à mettre au menu régulièrement, en alternance avec d'autres graines oléagineuses et fruits à coques. A noter que la noix de pécan peut parfois provoquer des réactions allergiques chez certaines personnes. De même, celles étant allergiques à d'autres fruits à coques (amandes, noix, noisettes, arachide) ou graines oléagineuses (sésame) devraient éviter d'en consommer en raison du risque d'allergies croisées.

 

La recette du mois : Purée de patate douce/carotte au curry et noix de pécan  (pour 2 pers.)

Ingrédients : 2 patates douces - 2 carottes - 1 échalote + 2 à 3 gousses d'ail - 1 c. à soupe d'huile d'olive - 1 c. à soupe de sauce soja salée (Tamari ou Shoyu) OU une pincée de sel marin non raffiné -une quinzaine de noix de pécan - Herbes de Provence - Curry en poudre - Graines de cumin - Persil frais

Etapes :  Dans une casserole, faire revenir quelques minutes dans l'huile d'olive les gousses d'ail dégermées et l'échalote. Ajouter les patates douces et les carottes, préalablement lavées, épluchées et coupées en rondelles. Couvrir d'eau à mi-hauteur, remuer en mélangeant bien et baisser le feu. Laisser mijoter ainsi, sur feu doux, jusqu'à ce que les légumes soient bien fondants et que la majorité du liquide soit absorbé. Hors du feu, écraser grossièrement l'ensemble à la fourchette ou à l'écrase-légume. Assaisonner la purée de sauce soja, des herbes, du curry et des graines de cumin. Mélanger. Servir bien chaud, parsemé des noix de pécan concassées et de persil frais.

----> Accompagner d'une portion de protéines animales (poisson vapeur, boîte de thon au naturel, tranches de saumon fumé, des oeufs (mollets ou au plat), blanc de poulet...)

 

Références :

C. et E. Aubert, Amandes, sésame, avocat...., Ed. Terre Vivante

I. Bofelli et I. Bruno, Le guide des aliments bien-être, Ed. Hachette Bien-être

http://www.noixdepecan.com

Vous pouvez également consulter les articles des mois précédents dans la rubrique des "historiques".