La diététique ... sans contrainte ... sans complexe !

Améliorer son transit naturellement

Son transit intestinal, qui y prête attention ? ça va, ca vient; si ça suit tant mieux, sinon tant pis....

Et pourtant, quoi de plus important ! Le sujet restant encore tabou, on ne s'en préoccupe que trop peu ou mal. A grand renfort de laxatifs ou autres anti-diarrhéiques, on maltraite notre intestin, qui devrait normalement être au coeur de notre bien-être. C'est le garant de la bonne élimination des déchets et toxines ingérés par l'alimentation ou générés par notre propre organisme. S'il ne fonctionne pas bien, on accumule ces déchets, induisant une intoxication lente et silencieuse, affaiblissant notre système immunitaire. A terme, notre état général s'en ressent, notre santé s'altére et diverses maladies inflammatoires et intestinales peuvent s'installer sur ce terrain si fragilisé.

L'alimentation joue un rôle essentiel dans le fonctionnement de l'intestin. Le résultat sera différent selon ce que l'on mange. Aujourd'hui, on trouve des produits industriels qui sont si transformés que la plupart des nutriments, vitamines, minéraux, oligo-élements et fibres sont éliminés. Ces produits raffinés sont les pâtes courantes, le riz blanc, la semoule de blé, la farine T50 à T60, le sucre blanc...  Naturellement, en optant pour certains types d'aliments, on peut aider son transit :

  1. Les fibres tiennent une place de choix dans la régularisation du transit. Elles lestent le bol alimentaire et facilitent son parcours jusqu'à la sortie. Elles sont à privilégier en règle générale, a fortiori en cas de constipation. De plus, elles ont la capacité de faire barrage entre la muqueuse intestinale et le bol alimentaire, empêchant le passage dans le sang de certaines molécules (cholestérol, sucre, sels biliaires...). En cela, elles agissent en prévention des maladies cardio-vasculaires, du diabète et des cancers colorectaux.

Les fibres sont présentes dans les fruits et légumes frais. Certains en contiennent plus que d'autres (la betterave rouge, par exemple, a des effets laxatifs. Citons aussi l'artichaut, le poireau, le fenouil...). On trouve aussi beaucoup de fibres dans:

- les céréales complètes (riz, pâte, semoule, boulghour...), et les légumes secs. Attention, leur cuisson doit être suffisante, sans quoi ils sont indigestes.

- le pain complet et aux céréales

- les graines oléagineuses (graines de lin, de courges, de chia; les amandes, noix, noisettes, noix de cajou, noix du Brésil...).

- les fruits secs, avec pruneaux et figues en tête.

En revanche, en cas de diarrhée, on limitera un peu ce type d'aliments, qui vont au contraire irriter les muqueuses. On priviligiera alors les fibres douces (solubles), comme la pectine (pomme, coing), les mucilages (l'agar-agar que vous pouvez utiliser dans vos flans à la place de la gélatine ou saupoudrer sur vos compotes).

Ces fibres solubles sont des prébiotiques, qui participent dans le même temps au maintien d'une bonne flore intestinale. Ce sont des sucres indigestibles mais nécessaires à la croissance des bactéries qui composent notre intestin. On les trouve dans certains légumes frais (artichaut avec l'inuline, topinambour, ail, oignon, poireau, avocat, brocoli, patate douce...) et fruits (baies rouges, banane). Ce sont également ce type de fibres que l'on trouve dans les graines oléagineuses et les algues (agar-agar).

2. Le magnésium, minéral essentiel, notamment à l'aquilibre nerveux de notre organisme, participe à la bonne contraction et la relaxation des muscles intestinaux, facilitant ainsi le transit. On retrouve le magnésium en grande quantité dans le sarrasin et le millet, dans les graines oléagineuses (amandes, noisettes, noix, noix de cajou, tournesol), dans le chocolat noir, dans les fruits secs (figue, abricot, datte) et dans les légumes secs.

Je ne saurai que trop vous conseiller d'insérer au moins une de ces catégories d'aliments à chaque repas. Pour votre santé future, pour votre bien-être immédiat.

 

11/03/2016