La diététique ... sans contrainte ... sans complexe !

De l'importance d'un bon microbiote

Le microbiote, ou flore intestinale, fait l'objet de nombreuses recherches actuellement, ne cessant de démontrer son influence majeure sur la santé. Le tube digestif contient plusieurs milliards de micro-organismes vivants, peuplant en majorité l'intestin grêle et le côlon. Une flore intestinale équilibrée possède des souches de bactéries spécifiques, appelés probiotiques, qui ont plusieurs rôles :

- Dégradation (donc digestion et assimilation) des aliments

- Sécrétion de sérotonine (sécrétée en majorité dans l'intestin, cette hormone favorise le bien-être, l'apaisement, la tranquillité d'esprit, elle régule l'humeur, le moral, l'appétit, et le sommeil)

- Synthèse de multiples vitamines (K, B1/B2/B12), essentielles pour la synthèse d'acides gras essentiels.

- Protection contre les bactéries pathogènes, les toxines et métaux lourds

- Equilibre du système immunitaire avec renforcement des défenses (l'intestin contient 70% des cellules immunitaires de l'organisme).

- Fourniture du "carburant" dont se sert les cellules du côlon pour exercer leurs propres fonctions.

Ces fonctions sont donc essentielles. Un microbiote perturbé et déséquilibré expose à des états inflammatoires divers, des troubles digestifs (ballonnements, transit irrégulier...), une sensibilité intestinale (colopathie, syndrome du côlon irritable, intolérance), des problèmes cutanés (eczéma, psoriasis), une fatigue chronique, une humeur instable, une moindre résistance aux virus, bactéries pathogènes et infections, des risques plus élevés de développer à terme certains cancers (colorectaux) et maladies métaboliques..... Consommer régulièrement des aliments riches en probiotiques et en enzymes permet d'ensemencer notre flore intestinale en bactéries bénéfiques : choucroute, kimchi (chou fermenté coréen), fromages affinés, vinaigres non pasteurisés (cidre, riz), miso, sauce soja salée (Tamari), tempeh, natto, boissons fermentées (kombucha, kéfir)....

Parallèlement, on peut entretenir cette flore grâce aux prébiotiques, type de fibres solubles (inuline, pectine...) présentes dans l'alimentation, surtout dans les fruits et légumes (poireaux, ail, oignons, choux, topinambour, asperge, artichaut, patate douce, brocoli, pomme, fruits rouges.....) mais aussi dans les légumineuses (pois chiches, lentilles....), certaines graines oléagineuses (amandes, lin, chia).

C'est, entre autres, pour cette raison que la base d'une alimentation équilibrée se compose majoritairement de fibres, avec des légumes à chaque repas et des fruits quotidiennement .