La diététique ... sans contrainte ... sans complexe !

L'équilibre acido- basique

Notre corps, comme tout ce qui nous environne, est composé de beaucoup d'éléments chimiques simples (carbone, hydrogène, azote...) organisés en molécules et ions. Selon la forme chimique de l'hydrogène (isolé, ou lié à l'Oxygène) et selon sa quantité, on obtient un indicateur, appelé pH, ou Potentiel Hydrogène.

Cette mesure indique la capacité d'un milieu à libérer ou non des ions hydrogène et évalue leur concentration dans un milieu donné de notre organisme. Cela permet de déterminer si un milieu est acide ou basique (alcalin), en fonction d'une plus ou moins grande concentration en ions hydrogène : plus un milieu contient d'ions hydrogène, plus ce milieu est dit acide.

On utilise une échelle de 0 à 14 :

S2 qwantm

Chaque partie de notre organisme possède un pH de référence différent. Ce pH de référence est le pH d'équilibre du milieu considéré.

Celui du sang, par exemple, doit se situer obligatoirement entre 7.34 et 7.42 (proche de  la neutralité). L'écart vous paraît peut-être insignifiant mais il est primordial pour l'organisme de le respecter, sans quoi cela entraîne de graves problèmes de santé, parfois mortels.

Le pH de l'estomac, lui, se doit de rester acide (à 2 exactement) du fait de son rôle dans la digestion. Celui de nos tissus sera encore différent....

L'organisme tente de conserver l'équilibre acide, basique ou neutre de chaque milieu grâce à des "systèmes tampons" qui fonctionnent en permanence : il s'agit de coupler un acide avec une base (et inversement) afin de donner un sel neutre stable, qui sera ensuite éliminé par les reins (urines) et les poumons (air expiré). Par exemple, si un milieu est trop acide, le corps va utiliser des bases en grande quantité pour compenser l'excès d'acidité, appelé acidose. Et réciproquement, une grande quantité d'acide sera nécessaire en cas d'alcalose. Le corps élimine et régule naturellement les écarts possibles, en particulier la nuit, expliquant les urines acides et foncées du matin. Les bases et les acides utilisés sont représentés par les minéraux que l'on connaît :

- sodium, potassium, magnésium, calcium (composant nos tissus et nos os) sont alcalins ; 

- le soufre, le phosphore et d'autre produits de dégradation du corps sont acides.

A l'heure actuelle et à cause de nos modes de vie, nous avons tendance à être en acidose. Plusieurs facteurs influencent cet état, en apportant des acides ou en incitant l'organisme à en fabriquer :

⇒ le stress, la fatigue, le surmenage, le manque de sommeil,....

⇒ le manque d'activité physique

⇒ le tabac, le manque d'hydratation

⇒ et l'alimentation, qui peut créer des carences minérales et vitaminiques. Si certains aliments sont alcalins, d'autres sont acides, et ce sont ceux qui composent en majorité notre assiette. Les protéines animales en grande quantité, les graisses industrielles hydrogénées et l'alcool sont riches en minéraux acides. Les céréales et le sucre blanc raffinés sont carencés en vitamines et minéraux à cause de leur transformation industrielle excessive. Des consommations régulières voire quotidiennes de ces produits entraînent inévitablement un état d'acidose chronique, le corps n'arrivant plus à "tamponner" suffisamment pour compenser cet afflux massif d'acides.

Il va alors puiser régulièrement dans ses réserves de minéraux alcalins (situés au coeur de nos tissus et nos os), entraînant une déminéralisation. Le système immunitaire est atteint et se défend mal. Les conséquences sont visibles, en voici quelques-unes:

* des problèmes articulaires (arthrose, ostéoporose, rhumatisme), dentaires,

* des éruptions cutanés (eczéma, psoriasis),

* des troubles inflammatoires chroniques, (allergies, infections à répétition)

* des troubles digestifs (transit perturbé) et hépatiques, des calculs biliaires et/ou rénaux.

Une faible consommation en fruits et légumes frais aggrave les carences en vitamines, minéraux et oligo-éléments indispensables.

C'est le cercle vivieux.

Heureusement, en faisant un peu attention à nos modes de vie et à notre alimentation, on peut tout à fait rééquilibrer notre "machine physiologique".

Et je suis là pour vous y aider !

  

Références :

D. Léaud-Zachoval, La Naturopathie au quotidien, Ed. Quintessence

E.C.Pasquier, Détox Gourmande, Ed. GuyTrédaniel

 

28/02/2016