La diététique ... sans contrainte ... sans complexe !

Civet d'oignon à l'oeuf

Pour 2 personnes

Ingrédients :

-  3 oeufs frais biologiques ou Label Rouge

-  4 oignons rouges

- 15cl de bouillon de légumes (maison si possible)

- 1 ou 2 c. à soupe d'huile d'olive extra-vierge

- Persil frais

- Coriandre en poudre + Graines de cumin

- sel marin non raffiné + Poivre

Etapes :

  • Chauffer l'huile d'olive dans une poêle et faites-y revenir quelques minutes les oignons préalablement pelés et émincés, jusqu'à légère coloration.
  • Déglacez avec le bouillon, parsemez de coriandre moulue et de graines de cumin. Mélangez bien l'ensemble et laissez réduire à feu doux afin d'obtenir une sorte de compotée d'oignons.
  • Dessinez 3 petits creux espacés à l'aide d'une cuillère en bois pour marquer l'emplacement dans lesquels vous casserez délicatement chacun des oeufs. Salez et poivrez, puis laissez cuire le tout 3 -4 minutes, jusqu'à cuisson des blancs tout en gardant le jaune coulant.
  • Parsemez de persil frais et servez aussitôt.

 

Cette recette est la simplicité même, aucune préparation préalable et d'une grande rapidité. Elle est idéale si on a peu de temps devant soi.  De plus, elle est très économique, les ingrédients utilisés étant peu nombreux et bons marché. A accompagner d'une salade de crudités ou d'une poêlée de légumes, et/ou d'un peu de féculents (tranches de pain au levain, bol de riz complet, quinoa...). N'hésitez pas à varier les saveurs : ajoutez une poignée de pousses d'épinards avant les oeufs, complétez de rondelles de carottes ou de dés de poivrons.

Les oeufs sont une excellente source de protéines, ils apportent aussi des minéraux (phosphore, potassium, calcium), des vitamines (vitamines A et D, véhiculés par les lipides, et de la vitamine B9) et des oligo-éléments (sélénium, zinc, fer). Le jaune apporte de la lécithine, facilitant la digestion des graisses. Le blanc est plus digeste à l'état cuit, contrairement au jaune qui gagne à rester coulant. A noter que les protéines du blanc peuvent être allergisantes pour certaines personnes.

L'oignon présente de multiples intérêts pour la santé. Grâce à sa quercétine (composé phénolique antioxydant), il permet d'abaisser le taux de cholestérol, la tension artérielle, et de contribuer ainsi à une bonne santé cardio-vasculaire. Cette même molécule favorise la stabilisation de la glycémie. L'oignon aide également à la fluidification du sang (antithrombose, limitant la formation de caillots sanguins), notamment grâce à ses composés soufrés (présents aussi dans l'ail). Il apporte peu de fibres mais leur nature (inuline) est très interessante : en tant que prébiotiques, elles sont garantes d'une flore intestinale équilibrée. On relève aussi du potassium, de la vitamine B9, de l'iode et un peu de calcium.  Il a des propriétés antiseptiques et anti-infectieuses connues de longue date. Les oignons rouges sont une excellente source d'anthocyanes (comme l'indique leur couleur pourpre) : ce sont des antioxydants protecteurs du système artériel et  hépatique; ils luttent également contre le vieillissement prématuré des cellules du cerveau, retardant le déclin cognitif et les maladies neurodégénératives. L'oignon cru concentre ses intérêts nutritionnels et médicinaux, le mieux étant de les mettre régulièrement au menu et d'alterner leur emploi cru et cuit, en fonction de la tolérance intestinale de chacun (à limiter en cas de côlon irritable notamment).

 

Recette inspirée de l'ouvrage Cuisine de l'Histoire - Le Moyen-Age, de F. Montmollin aux Ed. Ouest-France